25 juin 2015 - bizimana

Burundi : bonne pour les affaires, la boisson nuit à la famille

Partage de la boisson dans un abac traditionnel lors de la fête

Partage de la boisson dans un abac traditionnel lors de la fête

Au Burundi, les débits de boisson sont l’occasion de moments de convivialité. Mais n’est pas toujours sans conséquence sur la vie familiale…

La plupart des gens de mon pays – le Burundi – fréquentent les bistrots pour prendre une boisson quelconque. C’est l’occasion de discuter d’une affaire, de dialoguer avec des amis, de se désaltérer ou de savourer l’ambiance qui y règne. Les Burundais organisent également des fêtes qui rassemblent beaucoup de gens, pour partager la boisson et la parole de circonstance.

En s’entretenant avec les hommes, on s’aperçoit que pour eux les boissons prises à la maison ne sont pas délicieuses, que celles des cabarets sont bien meilleures, raison pour laquelle ils se rendent souvent au bistro. Mais en analysant de près leur prétexte, on découvre qu’à la maison il est difficile de boire plus d’une bouteille sans avoir à subir le regard de son épouse ou de ses enfants. Et puis les informations, l’emploi ou la politique se discutent autour d’un verre. C’est qui est relativement vrai.

La boisson, source des relations multiples

C’est autour de la boisson que les gens tissent des relations amicales, à l’occasion d’échanges sur tous les aspects de la vie. Dans notre culture, quand une personne promet une vache, un lopin de terre ou dans le cas d’un projet mariage, elle ne peut conclure son affaire sans boire et ni remercier publiquement son interlocuteur. L’occasion, aussi d’informer l’entourage de la conclusion d’un accord.

Notons enfin que même si quelqu’un a commis une faute et qu’il est traduit devant les notables de la colline, après règlement de l’affaire il doit les remercier en leur offrant quelques verres.

Bien que la boisson crée des relations amicales, l’alcool qu’elle contient présente des avantages et des inconvénients sur la santé. Les gens doivent en tenir compte pour préserver leur santé de certaines maladies.

La boisson affecte les relations familiales

Le pendant négatif de la boisson, ce sont les dommages qu’elle peut causer dans beaucoup de familles. Parfois, on est présent au bistrot et du coup pas pour sa famille. La plupart des gens donnent de l’importance à leurs groupes d’amis et négligent leurs proches.

Les enfants adoptent des comportements anormaux et on les taxe d’impoli, de génération maudite. Mais difficile d’offrir une éducation équilibrée à une progéniture quand l’un de deux parents manque à l’appel… On peut dire que dans certains cas, les parents sont démissionnaires de leur rôle parental. Qu’ils sachent que le rôle des parents dans le développement de l’enfant est très primordial car elle prévient certains comportements pervers.

La dépendance à la boisson, en plus qu’elle endommage les relations familiales, détériore la santé humaine, même si on ne peut nier sa place dans l’histoire de notre culture.

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *